Fiche synthétique commercialisation des produits issus des déchets ménagers

Cas du compost

Un des enjeux majeurs de toute valorisation de produits issus de déchets est de
les vendre sur le marché concerné. Ces produits, souvent méconnus, apportent
une alternative à des produits usuels, par exemple le bois ou le charbon de
bois pour les combustibles, les engrais chimiques ou amendements naturels pour les
fertilisants agricoles et entrent en concurrence avec ceux-ci.
Un marché est défini par la rencontre entre l’offre et la demande de produits : un
équilibre peut s’établir entre les deux à un certain prix, appelé « prix du marché ».
Avant de démarrer la fabrication d’un produit à commercialiser, il est indispensable
d’étudier le « marché pertinent »....

LES TECHNIQUES DE COMPOSTAGE DE DÉCHETS D’ORIGINE NATURELLE EN AFRIQUE ET DANS LES CARAÏBES

Etat des lieux

Avec l’évolution démographique et l’urbanisation croissante dans les pays en développement
(PED), la quantité de déchets urbains produits ne cesse d’augmenter, ce qui préoccupe
fortement les responsables locaux et les habitants, de plus en plus conscients des risques
associés. Plusieurs initiatives de compostage ont été menées dans les villes des PED car il constitue une voie intéressante pour le traitement de la fraction organique des déchets ménagers. Il permet en outre la valorisation de ces matières organiques en matières fertilisantes. Il existe une vaste gamme de technologies, méthodes et expériences en compostage dans les PED. L’enjeu est de pouvoir définir la technique la mieux appropriée à petite, moyenne et grande échelle en prenant en compte les aspects sociaux et économiques locaux.

SITUATION DES DECHARGES DANS LA GESTION DES DÉCHETS EN AFRIQUE ET DANS LES CARAÏBES

Etat des lieux

La gestion des déchets solides est restée problématique jusqu’ici dans la quasi-totalité des
villes des PED. La préoccupation majeure porte sur l’évacuation des ordures produites par les
ménages dans le but d’améliorer la propreté et la protection de la santé de la population. Ces
ordures finissent pour la plupart du temps dans des terrains vagues, des cours d’eau ou dans des
champs. Près de 98% des villes des PED ne disposent que de décharges non contrôlées qui, dans les
moyennes et petites villes se résument en de simples dépotoirs sauvages dans lesquels les déchets
sont souvent brulés pendant les périodes sèches pour en réduire la quantité. L’accès à ces sites
est peu contrôlé et il existe un important secteur informel de récupération entraînant des risques
sanitaires et des gênes d’exploitation.

Fiche synthétique Méthanisation

Fiche synthétique Méthanisation

La méthanisation permet de traiter des déchets biodégradables pour en obtenir de l’énergie et un amendement organique. Ce processus de digestion anaérobie (en l’absence d’oxygène) permet une valorisation énergétique par récupération du méthane (CH4) et une valorisation matière par la stabilisation des déchets organiques et la restitution partielle d’éléments fertilisants aux sols (Bayard et Gourdon, 2009). Cette technologie s’applique à un large éventail de déchets organiques, dont les déjections animales, les excreta humains, les résidus végétaux (feuilles, pelures de fruits, et autres composantes à faible teneur en lignine), les fractions fermentescibles des déchets des ménages et des industries agro-alimentaires (Singh et Sooch, 2004; Lacour et Bayard, 2011)...

RECYCLAGE DES DECHETS PLASTIQUES DANS LA GESTION DES DÉCHETS EN AFRIQUE ET DANS LES CARAÏBES

Etat des lieux

De nombreuses études de caractérisation des déchets dans les villes des PED montrent qu’une
part de plus en plus significative des déchets ménagers est par nature potentiellement
recyclable. Les filières de recyclage de déchets sont des vecteurs de création d’emplois,
souvent peu qualifiés, qui peuvent contribuer à la lutte contre la pauvreté dans les classes sociales les plus démunies. Elles contribuent aussi à l’émergence d’une « économie circulaire », où les déchets peuvent redevenir des ressources le plus près possible des utilisateurs. Enfin elles ont également un impact positif sur la gestion des déchets, sur l’environnement urbain et les risques sanitaires induits par une mauvaise gestion des déchets.

Fiche synthétique caractérisation

Etat des lieux

Dire qu’une forte proportion des déchets ménagers dans les pays en développement est constituée de matière organique biodégradable semble une évidence. Et pourtant, dans certains contextes, cette affirmation doit être nuancée. En milieu rural par exemple, quand chaque famille élève des animaux (porcs, chèvres,...), les déchets issus de la préparation des repas et les déchets végétaux sont souvent utilisés pour leur alimentation. On peut alors se retrouver face à un gisement de déchets pauvre en matière organique biodégradable. De même, lorsque la réutilisation et/ou la récupération de matériaux pour leur valeur marchande (comme les métaux par exemple) sont pratiquées, le choix du point d’échantillonnage jouera sur les résultats de la caractérisation correspondante....

Fiche synthétique Réduction

Etat des lieux

La distinction entre prévention et gestion des déchets peut être délicate. Par exemple, la promotion du compostage familial est considérée comme une action de prévention, car elle permet d’éviter la production par le ménage de déchets fermentescibles qui seraient pris en charge par le service de ramassage des déchets ; alors que la mise en place d’une unité de compostage des déchets ménagers approvisionnée par le service de collecte de la ville n’est pas considérée comme de la prévention mais comme de la gestion des déchets....

LES COMBUSTIBLES OBTENUS A PARTIR DE DÉCHETS D’ORIGINE NATURELLE EN AFRIQUE ET DANS LES CARAÏBES

Etat des lieux

Une part importante des déchets ménagers est de nature combustible. En fait, toute la fraction
organique, qui va des déchets putrescibles aux plastiques, en passant par le bois, le caoutchouc,
le cuir, le papier, le carton, les textiles, les déchets hygiéniques, est un combustible potentiel. Mais l’incinération de l’ensemble des déchets, telle qu’elle se pratique dans les pays du nord, n’est pas envisageable dans les pays du sud, du fait du coût d’investissement et de fonctionnement de ce type de technologie, et de la très forte humidité de ces déchets

PRISE EN COMPTE DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR INFORMEL DES DÉCHETS EN AFRIQUE ET DANS LES CARAÏBES

Etat des lieux

Selon la Banque mondiale en 2011, les 3 milliards d’habitants urbains ont généré environ 1,3 milliards
de tonnes de déchets, pour un coût total de gestion de 205 milliards de dollars. Les projections à
2025 estiment que les 4,3 milliards d’urbains généreront 2,2 milliards de tonnes de déchets solides
par an, pour un coût de gestion de 376 milliards de dollars. A partir de ces chiffres globaux, il ressort que les coûts de gestion des déchets dans le monde vont croître beaucoup plus rapidement (+83%) que l’augmentation de la population urbaine (+43%) et la production par tête de déchets (+70%). Les enjeux qui se présentent sont donc extrêmement élevés.

BONNES PRATIQUES EN MATIERE DE PRE-COLLECTE ET TRANSPORT DES DECHETS EN AFRIQUE ET DANS LES CARAÏBES

Etat des lieux

Les villes Africaines et des Caraïbes, n’ont pas encore trouvé les systèmes adéquats pour la collecte, le traitement et l’élimination de leurs déchets. Le service de collecte et de transport des déchets solides urbains dans les villes Africaines a été pendant très longtemps assuré par les mairies par contractualisation avec des entreprises, des sociétés privées ou étatiques. A partir
des années 1990, les crises sociales, politiques et économiques ont mis à mal le fonctionnement de ces structures et ont accentué les problèmes de gestion des déchets...

HAUT