Gestion durable des déchets solides dans les pays ACP : Le 8e atelier de concertation des membres de la plateforme Re-Sources à refermé ses portes le 23 juillet 2016

23-07-16 Désirée Kanyala 1 commentaire

A moins d’un an de la tenue de la conférence finale, c’est à Ouagadougou que le projet  plateforme Re-Sources a donné rendez-vous à ses membres pour le 8e et avant dernier atelier de concertation sur la gestion durable des déchets solides dans les pays en développement. Cette rencontre s’est tenue à l’hôtel des conférences de Ouagadougou.
dsc01713

Les participants posent pour une photo de famille à la fin de la cérémonie de lancement du module de formation

Réunis toute la semaine, du 18 au 23 juillet 2016, à Ouagadougou dans la capitale burkinabè, les partenaires de Re-Sources ont travaillé ensemble, notamment sur le bilan et l’état d’avancement du projet en année 4, la pérennisation de la plateforme après 2017, et les activités de plaidoyer. L’un des moments fort de cette rencontre a été la séance de travail sur la formation des formateurs ainsi le lancement officiel du module de formation Re-Sources, qui s’est déroulé en présence des autorités et qui pose les fondations des grands chantiers à mener dans cette dernière ligne droite vers la fin du projet.

dsc01752

Séance de travail sur la pérennisation de la plateforme Re-Sources , animée par Mathilde GESTALDER, juriste stagiaire au centre Re-Sources

Etaient présents des ressortissants des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, France, Haïti, Togo et Sénégal. Pour le Burkina Faso, la totalité des membres de la concertation nationale (LVIA, Centre Ecologique Albert Schweitzer (CEAS), Association Faso EnviroProtek (AFEP), Autre Terre, Burkinassara, Association une Vision Pour l’Avenir (AVPA), Mairie de Pouytenga) sont venus découvrir plus en profondeur le réseau et apporter leur expérience dans leur domaine respectif, afin d’enrichir les échanges entre les membres. Des partenaires tels que le SPONG et Eau Vive international sont venue partager leurs expériences, notamment sur les questions de plaidoyer et de pérennisation de l’action. Cette expérience fut très enrichissante car elle sera mise à contribution dans l’élaboration de la stratégie de pérennisation de la plateforme après 2017.

dsc01687

De gauche à droite M.Bernard.N coordinateur environnement de la plateforme Re-Sources, M.Jean-Bosco. B coordinateur de Eau vive internationale, Mme.Félicie K coordinatrice de Réseau projection et Mme Georgia .P coordinatrice du projet ECHO (LVIA)

Au terme de cette rencontre, un bilan a été fait des activités réalisées et à venir et des objectifs à atteindre pour les 18 derniers mois du projet. Entre autres, on pourrait citer le lancement des formations dans différents pôles (Burkina, Cameroun, Haïti, Togo), la finalisation de la rédaction des guides de bonnes pratiques et guides opérationnels, la production d’articles scientifiques, intensification des activités de plaidoyer…

Ainsi les principales dates à retenir sur les avancements du projet sont les suivantes:

Novembre 2016 : Organisation de la première formation à Ouagadougou, au Burkina Faso ;

Décembre 2016 : Organisation de la deuxième  formation à Lomé, Togo ;

Janvier 2017 : Organisation de la troisième formation à Yaoundé, au Cameroun ;

Févier 2017 : Organisation de la quatrième formation au Cap Haïtien et à Gros Morne, en Haïti ;

Juin 2017 : Conférence finale du projet « Plateforme Re-Sources » à Dakar, au Sénégal.



Discussion

  • MAHAZOASY Roger

    Madame, Monsieur

    Bonsoir

    Nous souhaiterions organiser en 2017 à Madagascar pour les villes de l’Océan Indien de la COI, un Atelier sur cette thématique.

    Merci de nous orienter.

    Roger MAHAZOASY
    Directeur de la coopération Décentralisée, de l’Inter-collectivités et du Partenariat Public-Privé
    Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation
    REPUBLIQUE DE MADAGASCAR
    ANTANANARIVO
    MADAGASCAR

    23-07-16 Répondre

Publier un commentaire

Un projet réalisé avec le soutien financier de :