Ouagadougou-Burkina Faso : SWOP ouvre ses portes à la population Ouagalaise

16-10-14 Désirée Kanyala 1 commentaire

Ne jetez plus vos sachets plastique ! Swop les récupère!
C’est autour de ce thème que l’association SWOP “Sachets Woogdba Ouagadougou Paagba” à organisé une journée porte ouverte, ce  samedi 11 octobre 2014, à partir de 11h, dans les locaux de l’association, situés au quartier  Bilbalogho de Ouagadougou.

Au programme, exposition et  vente d’objets en crochets réalisés à partir de sachets recyclés. Pour ce faire, l’association récupère les sachets plastiques fins de toutes les couleurs qui, après avoir été soigneusement nettoyés sont découpés en bandelettes appropriées au tricotage. Cette activité permet à plus de 20 femmes d’améliorer leurs conditions de vie grâce aux revenus.

Lorelei BOURCHEIX, Coordinatrice chargée du projet SWOP

Lorelei BOURCHEIX, Coordinatrice chargée du projet SWOP

« Cette journée a pour objectif de faire connaitre l’action de ramassage et de valorisation de sachets plastique par le crochet, surtout au plan local ou les activités de l’association sont peux connues. Je suis satisfaite du déroulement de l’activité car des gens avec qui nous avons été en  contacte sont  venu, le CEAS a même contribué à l’expo à travers les posters que vous voyez..Nous  nous sentons soutenus, nous sommes satisfaits», dixit Lorleix bourcheix, coordonatrice du projet. «nous avions prévu de nous faire connaitre à travers des salons tels que le SIAO mais EBOLA oblige, nous devons changer nos plans et trouver d’autres opportunités de mieux nous faire connaitre ici, car pour ce qui concerne l’Europe, nous sommes mieux connus ».a renchérie la coordinatrice .

Et ce ne sont pas les visiteurs qui dirons le contraire, enthousiasmés par la diversité, la qualité et la beauté des articles exposés :

clémence-swop

Clémence, participante à l’exposition, exprime son adhésion à cette initiative

« C’est une très bonne initiative, car elle empêche les sachets plastiques de se retrouver dans la nature, surtout lorsque l’on connait les conséquences qu’ils ont sur l’environnement. je suis ici pour visiter, il ya de très beaux articles, j’en ai acheté, pas seulement  dans un esprit écocytoyens, mais aussi et surtout parce que ce sont de beaux articles, ce sont des articles de qualités »

Rosine YAMEOGO, manifestement, très émue, donne ses impressions

Rosine YAMEOGO, manifestement très émue, donne ses impressions

« C’est chouette, c’est créatif, nous jetons nos sachets, mais ces femmes nous aident à nous en débarrasser en leurs donnant une autre vie, qu’est ce que je peux dire d’autre, c’est chouette. »

Posters CEAS

Posters CEAS

Il faut dire qu’à l’origine de SWOP, il ya l’association des Filles du Facteur,crée en 2008, avec pour objectif d’aider les femmes en difficulté. En France les filles du facteur travaillent  avec les femmes issues de l’immigration. En Afrique ce sont plutôt les femmes en milieu rural qui sont ciblées. Les Filles du Facteur perpétuent la philosophie de la marque “Facteur Céleste”, autour de sa créatrice, Delphine Kohler : “un groupe de femmes qui s’engagent à aider d’autres femmes, au-delà des frontières”.

De la création à la production d’objets, elles défendent les valeurs qui leur tiennent à cœurc.-à-d.le métissage des cultures, le recyclage des matériaux, la protection du savoir-faire manuel.

Au Burkina Faso les activités de SWOP ont effectivement débuté depuis Aout 2011.

« En dépit de quelques difficultés rencontrées lors de l’implantation du projet, on peut dire qu’aujourd’hui  ça va. Et au vu des résultats très satisfaisants qui ont été obtenus avec le premier centre, nous envisageons installer un deuxième centre à Ouaga en 2015, et d’ici 2016 un troisième centre sera installé dans la commune de Pô, ville située au centre sud Burkina à environ 160 km de la capitale» a ajouté Élise vunweydeveldt membre de l’association des filles du facteur, venue prêter mains forte à l’équipe du projet SWOP.

 

 



Discussion

  • djibril samb

    bonjour
    je suis président d’une asociation sénégalaise dénommée, RUFISQUE DEVELOPPEMENT PROPRE, et j’aimerai bien visiter votre projet
    merci

    16-10-14 Répondre

Publier un commentaire

Un projet réalisé avec le soutien financier de :