Visite de l’établissement Sain Yiri

08-05-14 Désirée Kanyala 0 commentaire

Situé dans le secteur 30 de Ouagadougou, l’école Sain Yiri est l’un des bénéficiaires du projet  PSRDO (stratégie de réduction des déchets de Ouagadougou). Piloté par la commune de Ouagadougou avec l’appui de la Communauté Urbaine de Lyon, le CREPA, la LVIA et le CEFREPADE, d’un coût global d’environ 1M d’euro dont 87% financés par l’UE et 13% par la communauté urbaine de Ouagadougou, l’Objectif global du projet aujourd’hui achevé était de mettre en place une stratégie de réduction des déchets par le biais d’une démarche de développement durable et de lutte contre la pauvreté.

 Madame Dakuyo Rosine, Responsable de l’école Sain-Yiri A, à l'occasion de l'atelier de Ouagadougou

Madame Dakuyo Rosine, Responsable de l’école Sain-Yiri A en compagnie des membres de la plateforme Re-Sources, à l’occasion de l’atelier de Ouagadougou

« Éducation  environnementale à travers des séances d’échanges en classe,  collecte de déchets tous les matins en prenant soin de trier et classer les déchets : telles ont été les principales activités que nous avons menées dans le cadre du projet. Ainsi 3 catégories de déchets ont été identifiées : le papier,  le plastique et les autres types de déchets. Le papier était transformé en boulettes combustibles, le plastique et la 3ième fraction essentiellement composée de matières fermentescibles étaient récupérés par des associations pour transformation. Mais depuis la fin du projet en 2013, la machine s’est un peu grippée en raison de certaines difficultés liées à l’insuffisance du matériel.  Seule la valorisation du papier en boulettes utilisées dans la cuisson des aliments de la cantine continue jusqu’à aujourd’hui. Dans la mise en œuvre du projet, nous avons rencontré certaines difficultés dont :

  • Les habitudes ancrés et difficiles à briser,
  •  La réticence de certains parents à laisser leurs enfants effectuer le ramassage des ordures à l’école
  • La difficile cohabitation avec les riverains qui viennent déverser leurs déchets dans le bac à ordures de l’école.

Pour faire face à ces difficultés, les associations des parents d’élèves sont mises à contribution dans la sensibilisation et des boites à images ont été confectionnées pour faire passer le message. »

Pour finir, Monsieur Gaston JEAN, Membre de l’université Quisqueya d’Haiti et co-fondateur du Réseau des Ecoles Vertes de la région de Gros-Morne, a manifesté son intérêt à mettre en relation des écoles du Burkina Faso dont l’école Sain Yiri avec des écoles d’Haïti dans le cadre du réseau des écoles vertes. Ce sont sur ces notes et les perspectives d’un futur partenariat que la rencontre a pris fin.

Boulettes combustibles fabriquées  par les écoliers de l’établissement Sain Yiri, entrain de sécher au soleil

Boulettes combustibles fabriquées par les écoliers de l’établissement Sain Yiri, entrain de sécher au soleil



Publier un commentaire

Un projet réalisé avec le soutien financier de :