Yaoundé –Cameroun : Cérémonie d’ouverture de l’atelier Re-Sources sur « La gestion durable et la valorisation des déchets solides dans les pays en développement »

21-02-14 Désirée Kanyala 0 commentaire

Interview de M.Emmanuel NGNIKAM

Interview du Dr.Emmanuel NGNIKAM

« La gestion durable et la valorisation des déchets solides dans les pays en développement » c’est autour de ce thème que la plateforme Re-Sources a réuni l’ensemble de ses partenaires, du 26 janvier au 1er février 2014 à Yaoundé pour des échanges d’expériences sur les questions de mise en décharge, de compostage et de gestion des risques professionnels et sanitaires.

Cet atelier visait à mieux connaître les pratiques de gestion des déchets ménagers en cours au Cameroun, notamment mises en œuvre par les collectivités, la société civile et le secteur privé. Cet atelier devait également  permettre  de sélectionner des actions pilotes innovantes en matière de gestion des déchets, qui seront réalisées par les membres au cours de l’année 2014.  Dès l’entame Le partenaire hôte, ERA CAMEROUN (Environnement- Recherche – Action), par la voie de son Coordonnateur, Emmanuel Ngnikam, a d’emblée salué la présence effective de l’ensemble des membres du réseau venus du Burkina Faso, du Togo, du Bénin, de France, d’Haïti, de l’ile Maurice. M. Ngnikam a encouragé les participants à faire de ce 3ème atelier du réseau une occasion d’approfondir le partage d’expériences, afin d’aboutir à la conception de schémas directeurs de gestion des déchets adaptés aux villes des pays en développement. A  sa suite, Mme Jocelyne Delarue, Directrice de GEVALOR, chef de file des partenaires du réseau, a rappelé les grandes orientations du Réseau et les défis qui se révèlent de plus en plus complexes pour les collectivités en charge de la gestion des déchets de nos villes. En effet, a-t-elle souligné, « le monde produit actuellement 1,3 milliard de tonnes de déchets/an et ce chiffre sera porté à 2,2 tonnes par an en 2025 » ce qui appelle à une forte mobilisation. Cette première journée d’atelier a permis aux acteurs camerounais du secteur des déchets de présenter leur réalité et leurs solutions, notamment aux représentants d’autorités politiques locales qui y ont assisté. La journée s’est terminée par une anecdote racontée par  M. Amadou Ballo Directeur des services techniques de la communauté urbaine de GAROUA concernant le peuple Guiziga pour qui la hauteur de déchets déposés dans la cour du chef est un symbole de sa puissance royale !



Publier un commentaire

Un projet réalisé avec le soutien financier de :