OUAGADOUGOU – BURKINA FASO : Centre Écologique Albert Schweitzer

05-12-13 Désirée Kanyala 3 Commentaires

 

CINQ (05) VILLES SECONDAIRES DOTEES D’UN PLAN DE GESTION DES DECHETS

Le mardi 29 Novembre 2013 à partir de 09h00 s’est tenue dans la salle de conférence du Ministère de l’environnement et du développement durable du Burkina Faso (MEED), la cérémonie officielle de lancement du PAGDM (Projet d’appui à la gestion des déchets municipaux). Le Centre Re-Sources qui a été invité à cet évènement, a été représenté par M. Bernard NONGUIREMA Coordinateur Environnement et Mlle Désirée KANYALA Coordinatrice Communication de la plateforme.

Initié par le Centre écologique Albert Schweitzer (CEAS) du Burkina en partenariat avec le Centre écologique Albert Schweitzer(CEAS) suisse et Ingénieur Sans Frontière (ISF) Belgique, la cérémonie a été placée sous le haut patronage de M. le Ministre de l’environnement et du développement durable et le parrainage de M. le Président de l’Association des municipalités du Burkina. Cette cérémonie a été l’occasion pour M. Abdoulaye GANGO, coordinateur du projet, de présenter le bilan de la première phase qui s’est déroulé de Juin 2011 à Septembre 2013. Phase ayant permis d’organiser les acteurs et doter les communes de Saaba, Gourcy et Po d’outils de planification, dont « le plan stratégique de gestion de déchets solides (PSGDS) ». Il convient de noter que la mise en œuvre de la phase initiale a aussi rencontré un certain nombre de  difficultés dont:

  • La lenteur et /ou lourdeur des procédures de dépenses publiques,
  • La faible expérience des bureaux d’études dans le domaine,
  • La faible priorité accordée au problème de l’assainissement dans les communes,
  • L’agenda chargé des autorités communales,
  • Le problème de communication,
  • Les élections couplées de 2012 qui ont contribué à un ralentissement des activités du projet.

Fort du succès de la première phase, les PTF ont renouvelé leur soutien pour étendre l’action à d’autres communes, et Cette  cérémonie a également été  l’occasion de faire un exposé, du plan d’action de cette deuxième Phase prévue pour se dérouler d’Octobre 2013 à Septembre 2015. Pour cette seconde phase, les deux nouvelles communes sont, Yako et Kongoussi, Avec comme objectif principal de «contribuer à l’amélioration des conditions de vie des habitants des agglomérations de ces cinq villes secondaires du Burkina par l’assainissement solide de leur territoire ».

A terme, le projet souhaite aboutir à :

  • Un changement de comportement des populations vis-à-vis des déchets
  • A ce que les communes assument elles-mêmes leur rôle de maitre d’ouvrage
  • A ce que les communes allouent une partie de leur budget à la gestion des déchets
  • A l’amélioration du taux de couverture de la collecte
  • A l’amélioration de la gestion de la valorisation des déchets.

Pour ce faire, un certain nombre de conditions doivent être réunies. Ce sont entre autres :

  • La synergie des PTF,
  • L’amélioration des infrastructures
  • Le fort engagement politique des autorités communales,
  • L’amélioration des capacités des organisations de collecte (OC).

Lors de son intervention, M. Jean-François HOUMARD, chef de file des PTF, a déploré la quasi inexistence de compétences locales en matière de gestion des déchets, surtout pour les petites communes avec de petits budgets. Ainsi pour ces petites communes à faible budget, le défi de la gestion des déchets pourrait se résumer comme suit :

  • trouver des  moyens de transport adapté,
  • trouver un modèle de mécanisme de tri et de décharge approprié,
  • assurer le bon  fonctionnement des ouvrages,
  • supporter le coût du matériel,
  • Arriver un jour à utiliser essentiellement l’expertise locale.

Tour à tour, Madame le Maire de la commune de Saaba, M. le conseiller technique du MEDD représentant le Ministre ont salué l’initiative, remercié les PTF et assuré de leur disponibilité à accompagner le projet car aujourd’hui plus que jamais, la question de la protection de notre environnement est une question centrale



Discussion

  • Jocelyne Delarue

    Merci pour cette information sur le Centre écologique Albert Schweitzer. Le CEAS fera-t-il bénéficier de son expérience à la Plateforme Re-Sources ? Félicitations et bonne suite

    05-12-13 Répondre
  • Coocom

    Le CEAS a en effet émit un grand intérêt pour les GTT “Décharge” et “financer la gestion des déchets” . Merci Jocelyne

    05-12-13 Répondre
  • TAGNABOU

    Les déchets solides constituent une grave menace pour l’homme les animaux et la flore.Cette affirmation est incontestable au regard des tort que causent nos sachets plastiques à nos animaux.Ces déchets déciment chaque année des milliers et des milliers de nos bétails.Ils polluent de nombreuses villes rendant l’atmosphère nauséabonde .Ils obstruent nos canaux d’évacuation des eaux de pluie et des eaux de ménage rendant infréquentables certaines endroits de nos villes.Vu ce tableau noir il important que des mesures vigoureuses soient prises pour combattre avec véhémence ce mal mal du siècle présent.A cet effet si des gens conscients ont pris leur responsabilité il faut les encourager,il faut les galvaniser et les aider par tous nos moyens pour une synergie d’action.Merci à vous les écologistes et bon vent à vous

    05-12-13 Répondre

Publier un commentaire

Un projet réalisé avec le soutien financier de :