Burkina Faso : Les membres de la concertation nationale ont tenu leur réunion trimestrielle le vendredi 26 janvier 2018 à Kombissiri

13-02-18 Lauranne PARIS 0 commentaire

Le vendredi 26 janvier 2018, les membres burkinabè de la Plateforme Re-Sources se sont retrouvés à Kombissiri, dans le cadre des réunions de concertation nationale qui ont lieu chaque trimestre.  L’objectif de ces rencontres : échanger sur les activités de chacun et organiser des actions conjointes. Pour la première de l’année 2018, les membres de la concertation ont décidé de se retrouver à Kombissiri,  ville située à une quarantaine de kilomètres au sud d’Ouagadougou, qui héberge entre autre l’association Burkinasara. Pour l’occasion, quatre associations étaient présentes : Autre Terre, CEAS Suisse, CEAS Burkina Faso, Burkinasara et le centre Re-Sources.

La matinée a commencé par la visite du centre de traitement et de valorisation des déchets ménagers de Kombissiri, géré par une association locale avec l’appui de la Mairie et de Burkinasara. Ce centre, qui est doté d’un forage pour le compostage et les activités maraîchères, a été inauguré en octobre 2018. Cette visite a permis de se rendre compte de la réalité des activités du partenaire sur le terrain.

La matinée s’est poursuivie dans les locaux de la coopérative de Burkinasara avec la réunion à proprement parler. Chaque structure a présenté les activités à mener depuis septembre 2017, date de la dernière réunion.

CEAS Burkina Faso a, pour sa part, travaillé à l’amélioration du centre de tri de Kaya avec l’installation d’une rampe d’accès et de tri et a mené une étude de faisabilité environnementale de la décharge de Kombissiri, qui permettra de débuter les travaux de construction. L’association Autre Terre a, quant à elle, mis en place des activités d’évaluation interne d’un programme d’accompagnement de la commune dans la gestion des déchets pour Gourcy, Saaba et Po, en collaboration avec le CEAS Burkina Faso. Le CEAS Suisse a réalisé des activités dans la commune de Nobéré : une journée de salubrité et une campagne de caractérisation des déchets en saison sèche. Burkinasara a, entre autre, réalisé des activités de sensibilisation en milieu scolaire sur le ramassage des déchets, par le biais d’un théâtre forum.  A noter que l’association mène des réflexions sur la création d’une bande dessinée de sensibilisation ciblant les enfants et la population analphabète.

Enfin, le centre Re-Sources a, lui aussi, présenté les activités phares de ces trois derniers mois. Nous pouvons citer : l’organisation de la Conférence Internationale de Dakar d’octobre 2017, la deuxième session de la formation professionnelle Re-Sources qui a débuté en novembre 2017, la participation à un forum aux îles Comores, le Concours Inter-villes…

Enfin, la réunion s’est terminée par une réflexion sur la pérennisation des activités de la Plateforme Re-Sources, qui, depuis juillet 2017, est devenue une association. Les échanges ont porté sur les stratégies de financement de l’association, les voies et moyens de dynamiser les communautés de pratique, le déroulement de la formation , les stratégies de communication…

De telles réunions sont importantes pour la Plateforme et ses membres : elles permettent de se rendre compte des activités de chacun et d’échanger sur les expériences de tous. Un moment d’échanges, de partages et de découvertes de l’autre.

Le défi que se fixe la plateforme Re-Sources, est d’arriver à impulser une telle dynamique dans les autres pays membres du réseau.



Publier un commentaire

Un projet réalisé avec le soutien financier de :